lundi 17 octobre 2016

La Rose XII

Reçus la semaine dernière en avant-première intergalactique (il sort dans 2 jours sinon) ! J'ai assisté Pat aux décors encore une une fois ! ;) (J'ai aussi fait un peu de couleurs... je m'en souvenais même plus !!!) C'est la fin du deuxième cycle ! Allez, courage pour le troisième cycle !! Je ne ferai plus partie de l'aventure mais je vous conseille quand même de lire les prochains ! :p

(Maintenant je me souviens qu'il m'en aura donné du fil à retordre ce château avec ses cristaux !!)

lundi 3 octobre 2016

Déjà l'automne...

J'écoute : "While my guitar gently weeps" (BO de "Kubo et l'Armure magique")
Je lis : Quatre Soeurs, Geneviève (tome 4) de Malika Ferdjoukh

(* : un peu, ** : beaucoup, ***: passionnément, **** : à la folie, ° : pas du tout)

Kubo et l'Armure magique (film d'animation 3D, 2016)**
Non, non, ce n'est pas un film sur les mogs de Final Fantasy ! J'aurai bien aimé, coubo ! xD Mais quand j'ai vu les affiches dehors, ça m'a beaucoup intriguée et la technique utilisée du film me paraissait intéressante aussi (ils ont filmé des maquettes en papier pour passer ensuite en 3D). En fait "Kubo" n'est pas vraiment un film pour enfants. Le rythme est posé, il n'y a pas autant d'humour qu'on pourrait le penser et l'histoire est assez sombre. Les méchantes sont aussi bien flippantes pour les petits ! En fait je suis assez partagée, parce que même si dans l'ensemble j'ai apprécié, encore une fois le scénario était assez prévisible et assez maigre finalement. Ça m'a rappelé "Rebelle" de Pixar, à savoir : un film basé sur une histoire qui devrait être secondaire dans un grand film d'aventures. Et manque de bol, c'est toujours les grandes aventures qui disparaissent ! Et toujours beaucoup de "pourquoi ? mais pourquoi... ?" qui restent en suspens. J'ai trouvé aussi qu'il manquait un peu de dynamisme et de scènes d'enjeux du coup (des scènes avec les méchants en fait !!). Voilà, mais sinon c'est très joli à regarder et les musiques sont aussi bien sympas (signées Dario Marianelli).

Le Corsaire (ballet par l'English National Ballet au Palais Garnier)**
La troupe anglaise était invitée par l'Opéra de Paris en juin dernier, je ne sais plus pourquoi j'ai zappé sa venue dans mes chroniques... (encore un coup d'Alzheimer !) alors que j'ai passé un très bon moment ! Le Corsaire est un ballet que notre troupe nationale parisienne ne pourrait honnêtement plus/pas danser (ou alors préparez-vous aux crampes d'estomac !). Le ballet devient intéressant à l'Acte 2 avec son fameux et redoutable Pas de Trois. L'histoire tient en quelques lignes mais est assez simple à suivre dans cette version amputée des longueurs originelles. Bref, un très bon divertissement !

La Belle au bois dormant (ballet par l'American Ballet Theatre à l'Opéra Bastille)**
Encore une troupe que je rêvais de découvrir en live, décidément l'année aura été bonne, tout en restant à Paris ! Avec le New York City Ballet, l'American Ballet Theatre est une des compagnies américaines les plus reconnues. A la rentrée nous avons donc eu droit à cette version reconstituée. En clair, les danseurs ont appris la chorégraphie originelle (en tout cas ce qu'il en restait en notations), celle qui était dansée à la création du ballet, il y a plus d'un siècle. Nos yeux sont habitués aux techniques du XXe siècle et on peut donc sortir extrêmement déçu de la représentation. Les jambes ne vont pas aussi haut qu'aujourd'hui, certains pas restent en demi-pointes là où on attend des pointes... Ce sont des petits détails mais ça peut être perturbant. J'ai beaucoup aimé dans l'ensemble. Dommage tout de même que le Prince danse vraiment très peu dans cette version. Il y a aussi beaucoup plus de pantomime que dans les versions actuelles mais du coup, la danse sert cette fois vraiment l'intrigue (si on peut dire).

Pride and prejudice (pièce de théâtre, Open Air Theatre, Regent's Park)**
J'avais raté la pièce en 2013. Je ne me suis pas faite avoir cette année ! Le casting proposait des têtes inconnues comparé à la première distribution mais parfois ça peut être mieux (tout le monde est à égalité). La pièce se joue en plein air, mais manque de bol, il faisait super froid l'après-midi où je l'ai vue ! Eh oui, c'est Londres, hein ! xD J'ai aussi sous-estimé la grandeur du parc, j'ai cru que je n'arriverais pas à l'heure ! (Les parcs à Londres sont bien plus grands que ceux à Paris !) Pour la pièce en elle-même, je lui ai parfois trouvé des longueurs (les scènes avec Catherine de Bourgh surtout), mais c'est peut-être dû au fait que j'ai plus de mal à comprendre l'anglais littéraire et soutenu du XIXe siècle. J'ai été déçue par un détail de la fin qui me parait être un contresens (Lydia avoue haut et fort à tout le monde que c'est Darcy qui a sauvé sa situation, or, il faut que cela reste confidentiel dans l'intrigue !)... Il manquait aussi un peu d'alchimie entre Lizzie et Darcy (sur la photo), et Jane et Bingley faisaient plutôt office de figurants finalement... Mr Collins était cependant hilarant et Caroline Bingley vraiment perfide ! Les méchants sont toujours plus faciles à aimer, je pense ! xD En dehors de ça, Lizzie était charmante, bien dans le personnage. La pièce reste beaucoup de son point de vue. Sauf qu'en fait, je crois que la vraie héroïne de la pièce, c'est Mrs Bennet ! Mais c'était bien sympa dans l'ensemble et le cadre aurait été merveilleux avec un peu plus de soleil ! J'ai évité un rhume de peu !

En bonus, la jolie scène vue de ma place !

Et en super bonus, le goûter de malade que je me suis pris après ! J'ai encore eu les yeux plus gros que le ventre car je n'ai pas fini le tout et j'ai dû emporter le reste ! Mais j'ai enfin goûté à des scones !!! Eh ben je peux vous dire que ça blinde le ventre !!!! XD Petits, mais maous costauds !!

Voilà, voilà !! A bientôt !!