vendredi 13 février 2015

Stuttgart, Ich war dort !

Katchan, globe-trotteur ? Pas du tout voyons ! xD Le tourisme, c'est vraiment fatigant !! Mais sinon comme j'adore aller voir des ballets, je me dis qu'il faut aussi profiter du paysage quand j'y vais !!! Stuttgart est une ville sympa (en tout cas de ce que j'y ai vu) et à seulement 3 h 30 de Paris, pourquoi s'en priver (surtout lorsqu'il y a des promos SNCF) ? Leur métro est entre nos RER/métro/tram ! C'est-à-dire qu'il ressemble à un RER, ses stations sont espacées comme celles de notre métro mais il a aussi une voie extérieure comme un tram ici !

En me perdant dans les rues de la ville, je suis tombée sur ce bâtiment trop che-lou !!! xD Mélange d'architecture ancienne et moderne, c'est la première fois que j'en voyais un comme ça !!
Das Altes Schloss ! Un peu déçue car il n'est plus "visitable". Il a été aménagé et il n'y a que des expositions à l'intérieur. J'en ai quand même fait une pour pouvoir entrer...

Sa cour intérieure, très jolie.

Et à côté : das Neue Schloss ! Prise de vue du côté.

Vue principale du Nouveau Château.

Un joli bâtiment comme il y en a beaucoup là-bas !

Der Schwanensee (le lac des cygnes) ! :D (Devant l'Opéra en plus, c'est trop la classe, ça !)

Das Opernhaus (l'Opéra) ! Vous remarquerez qu'il n'a pas été difficile de le prendre sans personne devant... Ce côté de la ville est un peu mort à vrai dire... Ça nous change des marches de l'Opéra Garnier ! J'ai mis longtemps à le trouver alors qu'il est à 10 pas de la sortie de la gare ! (Bon j'exagère, mais il est vraiment pas loin. En fait c'est la galerie marchande principale et les bâtiments qui le cachent.)

La salle vue de ma place, au premier rang de l'amphithéâtre.

L'autre côté de la salle. Celle-ci n'est pas si grande, c'est bien de se retrouver un peu plus proche de la scène.

Les solistes principaux du ballet "Onegin" par le Stuttgart Ballet. (De gauche à droite : le Prince Grémine, Tatiana, Onéguine, Olga et Lenski.) Eh oui, en tant que grande admiratrice de cette pièce, je me devais d'aller voir, au moins une fois dans ma vie, ce ballet joué dans sa maison mère (c'est à Stuttgart que John Cranko a créé et monté la chorégraphie) ! Très belle et émouvante représentation au passage (quelques couacs dans l'orchestre au premier acte mais rien de grave) ! Lenski a eu quelques difficultés techniques au premier acte mais il s'est bien rattrapé pendant le deuxième. A la fin c'est celui qui a été le plus acclamé par son fan-club de midinettes ! xD

Au fait, je n'arrivais pas à y croire quand l'ouvreuse me l'a dit mais les danseurs dédicacent pendant les entractes !!! J'avais bien vu qu'il était annoncé des séances de dédicaces mais je me disais qu'il devait sûrement s'agir d'auteurs de revues ou de livres sur le ballet... Du jamais-vu !!!! En plus les gens ne faisaient parfois dédicacer que la feuille de distribution, alors que j'aurai pensé qu'il faille absolument acheter le livret, ou une carte pour pouvoir y avoir droit. (C'est mon côté parisien où rien n'est gratuit qui m'a fait penser ça...) Quand je voyais en plus les jolis cartes/flyers qui étaient mis à disposition du public, j'arrêtais pas de me dire qu'en France, ce serait impensable de voir ça (et encore moins de voir des danseurs dédicacer gratuitement aux entractes !!!!!! O__O). Au deuxième entracte c'est Olga et Lenski qui sont venus dédicacer. :) A Paris on a droit à rien du tout, à part la fiche de distribution noir et blanc quand l'ouvreuse en a encore. Ici on pourra crever avant d'avoir un jour droit à un flyer couleur !!! (Désolée pour l'expression, mais il fallait que ça sorte !!) Au Royal Ballet de Londres aussi, je récupère toujours des petites affiches cartonnées. Quand je pense qu'en France, l'Opéra de Paris est subventionné par l’État, alors qu'ils sont privés dans la plupart des autres pays... (Je crois qu'il n'y a qu'en France et en Russie où l'Opéra est financé par l’État.) Pff, vive la France, moi je dis... Et puis le programme et les goodies sont en gros 70 % moins chers que ceux présentés aux boutiques de l'Opéra de Paris et franchement j'exagère pas ! Comme c'est aussi en euros là-bas, j'ai vu tout de suite la différence ! Mais je pense que c'est aussi parce que le Stuttgart Ballet est une "petite" compagnie allemande. Ils doivent faire de leur mieux pour que les touristes reviennent ou donnent justement de bon avis à leur entourage ! Enfin, tout ça pour dire que je suis repartie très heureuse (et crevée surtout !) !!

Mon dernier repas à la gare. Typiquement allemand comme vous pouvez le constater !!! xD N'empêche, la bouffe est pas chère là-bas, comparée en France. Les touristes à Paris doivent bondir en voyant les prix faramineux des restaurants (même fast-food !).

Voilà, voilà ! Si un jour j'y retourne, j'essaierai d'aller voir la région car je sais qu'il y a d'autres beaux châteaux dans le coin ! Et au fait, j'ai eu ma première neige de 2015 là-bas, à la sortie du ballet !!!! XD

Bis bald !! ;)

mardi 3 février 2015

2015... 2015 ?!!!!

Aimé *un peu, **beaucoup, ***passionnément, ****à la folie, °pas du tout.

Cher Mr Darcy d'Amanda Grange**
Ce roman est une réécriture sous forme épistolaire du roman de Jane Austen. J'ai bien aimé dans l'ensemble mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il est presque impossible de reconstituer toute l'intrigue lorsqu'on ne connaît pas l’œuvre originale (ou au moins avoir vu une adaptation, série ou film). J'ai trouvé que les lettres d'Elizabeth passaient presque au second plan, comme si elle n'était qu'un personnage quelconque parmi les nombreux autres alors qu'elle est tout de même l'héroïne ! Sinon les lettres de Mr Collins surtout, et celles de Mary Bennet sont à savourer de plaisir. ;) Bref, c'était une lecture très plaisante.

Une merveilleuse histoire du temps**
Croyez-le ou non, je ne connaissais pas du tout le nom de Stephen Hawking avant d'avoir entendu parler de ce film... (On reconnaît bien là la non-scientifique.) Dans l'ensemble c'était plaisant à regarder et j'ai aimé l'ensemble du casting so british, mais je trouve qu'il manquait un petit quelque chose. J'avoue avoir versé des larmes à certains moments même si le film ne tend pas du tout au misérabilisme, hein !

Into the Woods*
J'ai l'impression que les dernières adaptations au cinéma de comédie musicale passent vraiment très mal au cinéma ou c'est moi ? Les Américains en raffolent, mais les Européens ont un peu plus de mal avec. N'entrez pas dans la salle si vous n'aimez pas les films où les personnages se mettent à chanter toutes les 30 secondes. Je ne connais pas le musical d'origine mais j'ai trouvé l'ensemble assez inégal (ou trop égal justement). En revanche ce qui était bien c'est d'avoir *enfin* (et j'appuie bien sur ce enfin) repris les histoires originales des contes (en tout cas les versions de Grimm) en ce qui concerne "Le petit chaperon rouge", "Cendrillon" et "Doucette" ("Rapunzel" en anglais) et pas celles de Disney !! Ça en fait un film finalement pas vraiment pour les enfants (et même pas du tout en fait).

Sacrées Sorcières de Roald Dahl*
Comme dans la plupart des romans de Roald Dahl, le début est vraiment long et laborieux, histoire de bien placer le décor et présenter les personnages. J'ai failli m'arrêter à cause de ça (et pourtant le roman est court !!). Mais ça reste un Roald Dahl un peu décevant et il ne fera pas partie de mes préférés chez cet auteur. Le final est tout de même assez inattendu.
Sombres Citrouilles de Malika Ferdjoukh****
Premier roman de cet auteur que je lis et je peux dire que j'ai adoré ! C'est exactement le genre de roman que j'aurai adoré lire adolescente (plutôt dans les 13-15 ans car il y a des thèmes assez sombres). La narration à plusieurs voix est bien utilisée et j'ai aimé les deux ados de l'histoire (l'héroïne m'a beaucoup fait rire à se jeter dans les fourrés). Sombres Citrouilles rassemble une famille de trois générations un jour de 31 octobre pour fêter l'anniversaire de Papigrand. Les choses ne se passent pas comme prévu, surtout lorsque les plus jeunes découvrent un cadavre dans le jardin... Les masques vont tomber et les vérités éclater au grand jour (enfin plutôt en pleine nuit ici) !

Souvenirs de Marnie*
Voici une décevante dernière production des studios Ghibli, alors que le pitch promettait beaucoup. Autant j'avais adoré Arrietty, autant on ressort de ce film mi-figue mi-raisin. Le début est long à démarrer. Le suspense sur le personnage de Marnie tombe un peu à plat à la fin du film car on a tous plus ou moins deviné qui elle était. J'avais envie de résumer le film avec l'expression pauvre(s) petite(s) fille(s) riche(s) mais bon... Bref, un "petit" Ghibli qui ne restera pas dans les tops du studio.

Trouville Palace de Malika Ferdjoukh**
C'est marrant que je poursuive avec ce court roman car en fait il raconte exactement la même histoire (à quelques variations près) que Souvenirs de Marnie !! Parfois je me dis que je dois vraiment avoir des pouvoirs parapsychologiques ! xD En fait j'avais juste envie de lire d'autres livres de cet auteur et j'ai choisi celui-ci. Dommage qu'il soit si court. Mais on passe un bon moment avec. Pour le pitch, le jeune Maurice se trouvant malade, sa mère l'envoie chez sa grande-tante ce qui n'enchante guère l'adolescent. Sauf que là-bas il va rencontrer une mystérieuse jeune fille qui a l'air de venir d'un autre temps...

MeurtreS à Cripple Creek (au Théâtre Le Proscenium)**
Sympathique petite production financée au départ sur ulule, la pièce raconte une soirée dans un hôtel miteux et perdu dans l'Amérique des années 60. La découverte de deux cadavres va rendre tous les habitants suspects... L'ensemble était vraiment agréable à suivre et bien joué. J'ai adoré le personnage de l'ancienne diva, totalement déjantée. La salle était minuscule mais j'aime bien ce genre d'ambiance un peu plus intime et chaleureuse. J'ai par contre eu du mal à trouver l'emplacement du théâtre (qui n'en est en fait pas vraiment un) : j'ai fait le tour du quartier alors qu'elle était tout près de la sortie de métro...

Cirque Pinder (Pelouse de Reuilly)*
C'est rare que je parle de ce genre de sortie familiale mais je voulais quand même écrire quelques mots dessus... Comme j'y suis allée en accompagnatrice, je n'ai pas forcément pleinement profité de la sortie puisque ce n'est pas ce que je vais habituellement voir... J'aime en général beaucoup les numéros d'acrobates, ce côté du cirque ne me dérange pas du tout, au contraire. J'aime bien les trucs spectaculaires. Mais quand je vois les animaux arriver sur la piste, je ne peux m'empêcher d'avoir de la peine et un pincement au cœur pour eux. J'arrive pas à profiter pleinement du numéro quand je songe à leurs conditions de vie. Pourtant je suis loin d'être une Brigitte Bardot, mais je me dis que c'est peut-être l'âge qui me fait penser comme ça aujourd'hui... Enfin, comme Vicos me disait pour me déculpabiliser, il suffit de se dire que c'est comme si on leur faisait faire du sport !...

Pardon d'avoir fini avec une note amère... (Janvier a été assez éprouvant comme vous le savez.) Mais bonne année quand même !