vendredi 18 avril 2014

Eurêka !!

Je lis : Les petites ironies de la vie de Thomas Hardy (J'en reparlerai, j'en reparlerai, quoiqu'il arrive !! xD)
J'écoute : "Roméo et Juliette" (Balcony Scene) - Sergueï Prokofiev
Je joue à : "Ace Attorney Investigations 2 - Miles Edgeworth" (J'attends la suite du patch en anglais maintenant...)

Petite illustration aquarelle pour me remettre dans le bain, on va dire. Il s'agit du héros de mon dernier projet. Normalement il devrait être un peu plus roux (enfin châtain-roux), mais j'arrive pas à rendre la bonne couleur ! xD J'ai utilisé du papier Canson Montval (100% cellulose) que j'aime vraiment beaucoup. Je trouve qu'il fait un bon compromis entre les papiers premiers prix et les très chers car il a un bon rendu (de près en tout cas) et il est plutôt abordable au niveau budget. Après évidemment, je conseille toujours ceux qui sont en 100% coton mais le prix monte vite...

Je voulais aussi vous montrer ce que j'avais commencé à faire au crochet ! Ça pourrait être un tapis de chambre pour une Polly Pocket, on va dire ! xD (Les anciennes Polly Pocket, hein !) C'est Linda, la spécialiste, qui nous a donné un petit cours d'amigurumi ! ;) J'ai galéré pour le dernier tour que j'ai dû refaire cinq fois au moins (je comptais pas assez bien car mon crochet était un peu petit) !!! La prochaine fois j'arriverai peut-être à faire un tapis pour Barbie... xD J'ai passé toute une après-midi dessus quand même !! (entre gourmandises et papotages, bien sûr !!)
Ace Attorney Investigations 2 - Miles Edgeworth (NDS)
Enfin je ne pouvais pas ne pas parler du dernier jeu auquel j'ai joué. Enfin je n'ai joué que ce qui était jouable... C'est-à-dire 3 affaires sur 5 du jeu. Les traducteurs-fans anglais ont vraiment fait un beau travail de passionnés, car je rappelle que Capcom n'a jamais voulu sortir le jeu hors du territoire nippon. Et quelque part... je comprends pourquoi après y avoir joué les 3 premières affaires. On va dire que c'est une "vraie suite" pour les 100% fans du jeu, où la jouabilité frise le degré zéro car c'est énormément de textes et de blablas en fait... En gros le joueur est extrêmement dirigé et ne fait qu'assister aux évènements la plupart du temps. C'est très intéressant pour les fans qui veulent absolument savoir ce qu'il va advenir du héros (les évènements se déroulent bien avant "Apollo Justice") mais il ne faudrait pas se lancer dans ce jeu sans avoir joué aux autres avant... Bref, j'attends impatiemment la suite de la trad' (même si je sais que ça pourrait prendre des années) ! (Le titre de mon post, c'est ce que s'exclame Miles quand il trouve des éléments qui se connectent pour former sa "logique", hein... Je voulais changer du "Objection !" xD) Au niveau des enquêtes, j'avoue que je les ai toutes trouvé un tantinet longuettes et pas très passionnantes comparées à celles du 1...

samedi 12 avril 2014

Grrr...

Aujourd'hui je voulais répondre à mes mails mais comme ma boîte mail bug (tiens, j'ai un doute sur l'orthographe du verbe !), je mets à jour mon blog ! Avec les beaux jours qui reviennent, j'espère me remettre à l'aquarelle !! Sinon, avant d'oublier, je voulais parler de mes dernières sorties ciné et autres.

J'ai aimé : *Un peu, **beaucoup, ***passionnément, ****à la folie, °pas du tout.

"Les 3 Frères Le Retour" **
Grande fan du premier volet que j'ai dû voir au moins 20 fois (je connais presque toutes les répliques par cœur ! xD), j'étais très impatiente de voir la suite 20 ans plus tard... C'était plutôt pas mal, avec beaucoup de références au premier film et des scènes de banques anthologiques. Bref, un bon petit film français sympa, même s'il joue avec beaucoup de clichés et de blagues un peu dépassées aujourd'hui.

"Ida" *
On change complètement de genre et de registre... Les affiches m'intriguaient beaucoup alors je m'y suis intéressée. Je ne connais pas le travail du réalisateur mais pour ce film, il l'a monté comme un film des années 60 serait sorti à l'époque (format de l'image, noir et blanc, traitement du sujet). Le choix des cadrages reste parfois curieux, c'est assez perturbant... Sinon "Ida", c'est l'histoire d'une jeune fille, prête à prononcer ses vœux au couvent, qui va sortir de son cloître pour découvrir la Pologne d'après-guerre, en même temps que la vérité sur la mort de ses parents. Accompagnée de sa tante, elle va faire la connaissance d'un charmant saxophoniste. Beaucoup de sujets sont abordés et j'ai trouvé le tout assez décousu, et peut-être pas assez abouti dans les thématiques du coup, même si c'était intéressant.

La Princesse de la nuit de Marion Zimmer Bradley *
La lecture de ce roman, c'était ma préparation à l'opéra de Mozart puisque l'auteur s'inspire directement de l'opéra. Ça se lit très vite et plutôt bien, même si les évènements s'enchaînent, sans avoir trop le temps de s'attarder sur la psychologie des personnages (quasi-nulle pour l'héroïne). C'est difficile de résumer l'histoire de la "Flûte enchantée"... En gros, le prince Tamino, aidé par son compagnon Papageno, va être confronté à plusieurs épreuves pour gagner l'amour de la Princesse Pamina, fille de la Reine de la Nuit et prisonnière des griffes du grand sorcier Sarastro. Pour cela, on lui confie une flûte enchantée comme seule arme... Ça devait faire quinze ans que je n'avais pas lu un roman fantastique...
"La Flûte enchantée" (opéra de Wolfgang Amadeus Mozart à l'Opéra Bastille) **
Je crois que c'est le premier opéra que je vois avec des scènes parlées. La mise en scène était assez épurée, je crois que j'aurai préféré voir une version avec de vrais beaux costumes aux allures heroic fantasy tout de même. En tout cas l'histoire se suit plutôt bien et la musique de Mozart est toujours agréable à écouter. J'ai aussi apprécié qu'il y ait de l'humour pour une fois.
Bon, je n'aime pas parler des conditions dans lesquelles je vais voir des représentations mais là... Poisseuse comme je suis, j'ai en général toujours un enfant autour de moi dans un rayon de 5 à 3 spectateurs voisins. J'arrive, et ce n'est pas un gosse, ni deux que je vois installés derrière mon rang, mais toute une classe de collégiens !!! Aïe, aïe, aïe !! Coups dans le dos des sièges, papotages pendant les grands airs où on pense toujours que la musique couvre les voix (ce qui est faux), mais surtout, un moment il y en a une qui a commencé à entonner le célèbre air de la Reine de la Nuit en même temps que la cantatrice... au point que même sa camarade voisine lui lance un "Mais tais-toi !" Enfin bon, j'espère que la prochaine fois je ne tomberai pas sur une classe de primaire.

"La Belle et la Bête" (Théâtre Mogador) ***
Le show venu de Broadway mérite bien son succès !! Chansons célèbres, séquences dansées décoiffantes, décors tournants, costumes impressionnants... le spectacle a vraiment tout pour plaire ! J'ai adoré Gaston ! xD Par contre leur "Histoire Eternelle" était assez décevante... Sinon on peut y amener des petits mais il y a tout de même beaucoup de blagues à double-sens assez grivoises, ou parfois carrément explicites d'ailleurs, donc attention...

"Un Chapeau de paille d'Italie" (pièce de Eugène Labiche par la Comédie Française, salle Richelieu) ***
Curieuse d'aller voir une comédie cette fois-ci, vu ma pitoyable expérience de l'année dernière à la Comédie Française (que j'avais rebaptisé personnellement la "Tragédie Française"), la pièce de Eugène Labiche a fait remonter la troupe dans mon estime. Passons les décors abstraits et froids, la pièce est portée de bout en bout par le très sportif Pierre Niney, drôle et talentueux ! La mise en scène inclut des chansons et des chorégraphies, ce qui allège le tout et fait passer un peu mieux les 2h30 de spectacle. Bref, une bonne surprise pour une fois !
"Divergente" **
On termine avec une sortie ciné toute récente. A l'image du roman dont il est tiré, la première partie de l'histoire s'attarde un peu trop sur l'entraînement sans fin de l'héroïne... Puis tout s'accélère à la fin (dont je ne me souvenais absolument plus). Ça fait bizarre de voir Kate Winslet en méchante... Mais sinon malgré la longueur du film (2h20 !), c'est plutôt fidèle et intéressant de voir ce que ça donne à l'écran. Je trouve les deux héros bien choisis, ils correspondent bien à l'image que je m'en faisais en lisant le roman et leur histoire d'amour n'est pas gnangnan pour une fois. Dommage tout de même que ça mette un temps fou à démarrer. (Enfin, dans l'ensemble et pour comparer, je préfère Hunger Games.) Ah oui, et dernière chose, les personnages secondaires masculins (les trois grands bruns) se ressemblaient vraiment trop, c'est difficile de les discerner au bout d'un moment...